Quatre mauvaises herbes dangereuses à surveiller

27 mai 2019

Le contrôle des mauvaises herbes est une tâche parfois ardue, spécialement lorsqu’il s’agit d’éliminer des plantes dangereuses pour l’humain, telles que la berce du Caucase, le panais sauvage, l’herbe à puce, et le sumac de l’Ouest. 

La berce du Caucase : une belle plante toxique

La berce du Caucase est une mauvaise herbe très invasive et dangereuse. Cette mauvaise herbe peut en effet brûler votre peau si vous entrez en contact avec elle. Elle peut aussi causer des problèmes à long terme comme la cécité ou une sensibilité à la lumière du soleil si la plante entre en contact avec les yeux. La berce du Caucase peut croître jusqu’à une hauteur de 14 pieds et elle pousse en grands massifs de fleurs blanches.

Si vous entrez en contact avec la berce du Caucase, lavez-vous immédiatement les mains ou le corps avec de l’eau froide et du savon, mettez-vous à l’écart du soleil et appliquez de la crème solaire sur les endroits affectés. Si une réaction grave persiste, consultez votre médecin de famille.

Berce du Caucase

Le panais sauvage : ne le laissez pas gâcher votre été

Les plantes toxiques, comme le panais sauvage, peuvent avoir l’air inoffensives et avoir malgré tout de graves répercussions si vous y touchez. Tout comme la berce du Caucase, le panais sauvage peut brûler votre peau et causer des cloques si vous entrez en contact avec la plante. Cette vilaine mauvaise herbe, lorsqu’elle est à pleine maturité, peut atteindre une hauteur de 4 pieds. Ces feuilles sont faites de folioles en forme d’œufs et comportent de grands massifs de fleurs jaunes d’une largeur d’environ 2 à 6 pouces. Elles sont plus fréquentes pendant les mois d’été, alors, soyez aux aguets !

panais sauvage

L’herbe à puce : très répandue et dangereuse

On parle du danger que représente l’herbe à puce depuis des décennies. Cette mauvaise herbe est connue pour avoir des effets nocifs sur la peau : démangeaisons, éruptions cutanées douloureuses, etc. Il existe différentes espèces d’herbe à puce, il y a donc plusieurs aspects à surveiller. Or, la plupart des plants comportent trois feuilles en forme d’amande de couleur vert pâle, vert foncé, rouge, orange ou jaune. Si vous entrez en contact avec de l’herbe à puce, lavez votre peau immédiatement avec du savon et de l’eau froide, ou frottez-la avec de l’alcool à friction, afin de prévenir une réaction.

Herbe à puce

Le sumac de l’Ouest : restez à l’écart

On pense souvent que le sumac de l’Ouest et l’herbe à puce sont similaires, mais chaque plante possède sa propre identité. Le sumac de l’Ouest pousse généralement à l’ombre comme une plante grimpante et atteint une hauteur de 6 pieds. Comme pour l’herbe à puce, ses feuilles comportent habituellement trois folioles, mais peuvent en avoir jusqu’à 9, chacune d’entre elles ayant une longueur d’environ 4 pouces. Les feuilles peuvent être de couleur rouge ou verte et de petites fleurs blanches, jaunes ou vertes peuvent aussi être présentes. Si vous entrez en contact avec le sumac de l’Ouest et éprouvez de la difficulté à respirer, de la nausée, une enflure au visage ou tout autre symptôme grave, consultez immédiatement un médecin.    

sumac de l’Ouest

Nous ne savons pas si ces mauvaises herbes sont présentes dans votre région, mais si c’est le cas, n’hésitez pas à contacter votre expert Weed Man pour une visite de diagnostic gratuite à domicile !