La pelouse : un choix environnemental!

24 septembre 2016

Les bienfaits de la pelouse sont nombreux. Voici 5 bonnes raisons de favoriser les surfaces engazonnées dans son entourage.

Bienfaits de la pelouse pour l'environnement

#1 De l’air pur!

La pelouse joue un rôle important dans la purification de l’air. En effet, 0,4 hectare de pelouse emmagasine une tonne de CO2, en plus de capter les fumées et les poussières provenant de l’atmosphère. Une pelouse de 230 mètres carrés (la taille d’un terrain résidentiel moyen) produit assez d’oxygène pour combler les besoins d’une famille de 4 personnes.

#2 Des températures fraîches

La pelouse contribue aussi à réduire l’impact des îlots de chaleur en abaissant la température en milieu urbain. On peut observer jusqu’à 14 degrés Celsius de différence entre une aire de stationnement et une pelouse située à proximité. Entre 40 °C et 26 °C, le confort n’est pas le même!

#3 Limite le ruissèlement

La pelouse absorbe l’eau de pluie et l’encourage à pénétrer dans le sol au lieu d’être directement lessivée vers les égouts. On évite ainsi les effets néfastes du lessivage et du ruissellement des particules du sol.

#4 Tout pour la sécurité

Sur les terrains sportifs et dans les parcs, de plus en plus d’études démontrent que la pelouse absorbe mieux les chutes et les chocs. Donc, les blessures sont moins graves que celles qui se produisent sur les surfaces synthétiques. Évidemment, du point de vue environnemental, la pelouse naturelle l’emporte haut la main sur sa rivale artificielle.

#5 La pelouse, c’est vivant!

Enfin, il faut souligner l’importance écologique de la pelouse qui accueille des milliards de microorganismes, d’insectes (utiles pour la plupart) et de vers de terre. Elle attire les oiseaux qui s’y nourrissent et qui y récoltent les matériaux pour construire leurs nids. La pelouse stimule la biodiversité et encourage la vie. Que demander de plus!

Famille