Calendrier d’irrigation utile pour les pelouses du Québec

3 juin 2019

C’est le retour du beau temps! Comme tout le monde, vous souhaitez profiter de votre cour ensoleillée avec votre famille et vos amis, mais il est important de garder en tête que le soleil affecte également votre pelouse.

Calendrier pour l'arrosage de la pelouse au Quebec

Comment savoir si votre pelouse a besoin d’eau?

Tandis que les températures estivales s’installent, la sécheresse se manifeste déjà dans plusieurs régions de la province. C’est signe qu’il est temps de commencer à planifier l’irrigation de votre pelouse. Mais avant d’arroser, assurez-vous que votre gazon en a vraiment besoin. Comme ce n’est pas toujours chose facile, voici une liste d’éléments à observer avant de sortir vos gicleurs.

Surveillez les empreintes de pas

Marchez sur votre pelouse. Est-ce que vos traces de pas s’estompent ou bien restent-elles visibles dans le gazon? Si vos empreintes perdurent, votre pelouse est peut-être sèche.

Observez la couleur de votre pelouse 

Votre pelouse est-elle d’un vert bien vif ou prend-elle plutôt des teintes bleutées, ou même brunâtres? Dans le deuxième cas, votre pelouse pourrait avoir besoin d’un arrosage.

Surveillez la vitesse de croissance du gazon

En respectant les pratiques recommandées (soit de couper seulement le 1/3 du brin d’herbe à la fois), vous devriez avoir à tondre votre pelouse assez fréquemment au printemps. Si vous pouvez passer une semaine sans sortir la tondeuse, c’est peut-être signe que votre pelouse manque d’eau.

Effectuez le test du tournevis

Prenez un tournevis et plantez-le dans votre pelouse. Est-ce difficile de l’enfoncer dans la terre? Si oui, votre sol est peut-être sec et compact (arrosez-le!).

Est-ce que le tournevis est humide quand vous le retirez? Si ce n’est pas le cas, votre sol est probablement trop sec (arrosez-le!).

Restrictions d’arrosage locales

Plusieurs municipalités établissent d’importantes restrictions quant à l’arrosage durant les chauds mois d’été. Consultez votre spécialiste Weed Man local ou l’administration de votre municipalité pour vous assurer de respecter la règlementation en vigueur.

Maintenant que vous savez quand votre pelouse doit être arrosée, vous vous demandez peut-être comment? Suivez les conseils qui suivent.

Astuces pour optimiser l’arrosage de votre pelouse

L’information cruciale à retenir quand il s’agit d’irriguer votre pelouse est d’effectuer un arrosage en profondeur et peu fréquent. Le fait s’arroser une pelouse abondamment et peu souvent favorise le développement d’un système racinaire en santé. Lorsque vous arrosez votre pelouse, assurez-vous que l’eau pénètre dans le sol jusqu’à une profondeur de 7 à 10 cm. Normalement, cela nécessite de 45 minutes à une heure d’activité continue des gicleurs pour chacune des zones à arroser. L’irrigation en profondeur devrait procurer au sol une réserve d’eau suffisante pour vous éviter d’arroser votre pelouse durant plusieurs jours, tout dépendant bien sûr de la quantité de pluie reçue.

Un arrosage léger et fréquent peut affaiblir le système racinaire et y favoriser la propagation de maladies, car la présence des racines suit celle de l’eau. Or l’arrosage superficiel concentre l’eau sur les brins d’herbe durant de courtes périodes, ce qui encourage les racines à se développer plus près de la surface du sol, et affaiblit les plants de gazon, les rendant vulnérables à la sécheresse, aux maladies et aux insectes nuisibles.

Vérifiez la profondeur de l’humidité du sol 

Pour déterminer la profondeur de l’humidité de votre sol, il vous suffit d’effectuer le test du tournevis, tel que décrit précédemment. Si vous rencontrez une faible résistance, alors le sol est mouillé. Toutefois, si le tournevis ne s’enfonce pas facilement dans la terre, c’est signe qu’il lui faut plus d’eau. Une bonne irrigation en profondeur est toujours préférable à un léger arrosage, car l’eau peut ainsi pénétrer plus creux dans la terre, favorisant le développement d’un système racinaire vigoureux. Votre pelouse a besoin d’au moins 3 à 4 cm d’eau par semaine, selon le type de sol, le vent et les quantités de précipitations reçues.

Considérez le type de sol 

Les sols sablonneux nécessitent plus souvent d’eau que les sols argileux, car ils retiennent moins bien l’humidité. Toutefois, gardez en tête qu’il faut une moins grande quantité d’eau pour mouiller un sol sablonneux jusqu’à une profondeur de 7 à 10 cm.

Le meilleur moment pour arroser la pelouse

Tôt le matin constitue le moment idéal pour arroser votre pelouse. Un arrosage en après-midi représente un gaspillage de ressources, car une grande portion de l’eau s’évapore sous les conditions chaudes et sèches de l’été. Au contraire, arroser le soir peut résulter en une trop grande accumulation d’eau stagnante à la base des plants d’herbe, menant à la propagation de diverses maladies de la pelouse.

Rappels importants 

  • Si votre pelouse manifeste des symptômes de sécheresse, arrosez-la sans tarder, peu importe le moment de la journée.
  • Si votre pelouse démontre des signes de stress ou semble être en état de dormance, ajustez la hauteur de coupe sur votre tondeuse pour qu’elle atteigne 9 à 10 cm.

Pour plus d’information concernant l’arrosage de votre pelouse, contactez votre spécialiste Weed Man local afin d’obtenir une analyse gratuite de votre pelouse.